Le temps du Carnaval

Aux derniers mois de l’hiver, c’est le temps du Carnaval. On se déguise pour MARDI GRAS (13 Février) et pour la MI-CAREME (8 Mars 2018), on se costume pour participer aux défilés de Carnaval, on s’invite à des fêtes masquées.

C’est une période que nous aimons particulièrement, nous qui sommes convaincus de l’importance du jouer à être ( jouer à être quelqu’un d’autre, imiter, interpréter des personnages, se chercher à travers différentes identités).

Aussi vous proposons-nous une promotion sur nos vêtements-déguisements, pyjamas, chemises de nuit, vêtements de pluie…dans la limite des stocks disponibles. Profitez-en vite !

Pour défiler dehors, avec ce froid glacial, il reste encore quelques vêtements de pluie Astronaute.

Amusez-vous bien !

Le 2 février c’est la Chandeleur

Crêpes et pièce d’or

Le 2 février, il est de tradition de faire des crêpes, mais aussi de les faire sauter avec une pièce en or dans la main droite. L’or, c’est la pureté, et c’est aussi la prospérité. La crêpe doit sauter, pas la pièce. Chaque crêpe réussie est une chance de bonheur pour le cuisinier.

La Chandelours

Comme toujours fêtes païennes et fêtes religieuses se rencontrent et se mêlent. Fête de la lumière, fête des chandelles, la Chandeleur est peut-être la Chandelours du Moyen Âge.

On dit que l’ours sortait  de sa tanière à la fin de janvier ou au début de février pour voir le temps qu’il faisait. Et s’il faisait un beau soleil, que croyez-vous qu’il faisait ? Il allait se recoucher, et pour 40 jours de froid annoncé.

Personnellement, c’est bien la pluie glacée qui n’en finit pas de tomber qui me donne envie d’aller me recoucher ! À moins que ne s’annonce un délicieux atelier crêpes !

Le carnaval des crêpes

La Chandeleur marque l’ouverture de la période du Carnaval, et l’ours est l’animal carnavalesque par excellence.

De nos crêpes, si nous faisions des personnages de Carnaval en ajoutant quelques bonbons, gâteaux et fils de sucre ?

 

La Chandeleur : en savoir plus

 

Je suis en colère contre Le Père Castor

Je ne suis pas en colère  contre le « vrai » Père Castor, celui qui défendait les idées de l’Ecole Nouvelle, celui qui vient de gagner les honneurs de l’Unesco. Même si certains titres peuvent être critiqués de nos jours pour l’image qu’ils donnent de ces « bonnes ménagères » que sont Poulerousse, la Vieille de Roule Galette, ou cette jeune fille qui fait des gâteaux et joue très bien du piano, bonne à marier donc, dans La plus mignonne des petites souris…

Lire la suite

Pour une fête où il y a pas mal de petits enfants

Pour une fête de famille, j’ai offert un costume « tête et queue » à chacun des petits enfants (sauf le bébé).

Tout le monde s’est coiffé avec sa tête d’animal avec joie, a scratché la queue autour de sa taille, et les petits enfants intimidés sont devenus de joyeux animaux sauvages ou câlins. Il y assez de modèles pour que chacun ait le sien, et cela met aussitôt une bonne ambiance.

Les « têtes et queues » ici

 

Les boîtes de peinture dans un petit théâtre parisien

Cette année nous créons Les Boites de Peinture, d’après un conte du chat perché de Marcel Aymé. Nous l’avons présenté à Orly, invités par les ludothèques, devant 75 personnes (en 2 séances car nous jouons devant 50 personnes maxi) et… tout le monde était content. Il y a même des enfants qui sont restés pour les 2 séances !

Nous l’avons également joué le samedi 9 décembre dans le théâtre EL Clan Destino 18 rue des Envierges Paris 20eme.

Delphine et Marinette font de la peinture, malgré l’interdiction des parents, et font le portrait des animaux de la ferme… Une histoire racontée par Catherine Hardy et Brieuc Segalen pour les enfants à partir de 4 ans et sans limite d’âge pour les grands.